coucou

     Les habitants d'Issans ont un curieux surnom.  Ses habitants pourraient être appelés les "Issannais",  ou encore les "Issains", mais il en est tout autre. Les villageois ont hérités d'un drôle de nom, sortant de tout conformiste, ils se nomment "les coucous", suite à l'arrivée de nouveaux occupants après les guerres.


Un village à l'origine menacé

      La petite communauté d'Issans, comme toutes celles de la vallée du Rupt a connu les passages des guerres qui ont ravagé toute la région. Dans la dernière semaine de 1587 et la première de 1588, Issans a subi toutes sortes d'exactions. A peine remis, les villageois furent confrontés à la famine, la peste et la Guerre de Trente ans.

Un surnom révélateur du passé

     Suite à son histoire,les habitants d'Issans sont surnommés "Les Coucous", ils rappellent certainement que la guerre de Trente ans fit disparaître plus de la moitié des habitants remplacés par de nouveaux colons d'origines suisses au comportement similaire à cet oiseau.

Un oiseau bien fûté à l'image des envahisseurs d'Issans

  Les coucous sont connus pour ne pas construire de nid, même si ce n'est pas toujours le cas. Certaines espèces déposent leurs œufs dans celui des autres oiseaux, les laissant à s'occuper de leur progéniture à leur place. Ainsi le coucou est-il devenu le symbole de l'infidélité et des enfants d'un autre lit élevés dans un foyer, généralement à l'insu de l'un des parents. Les habitants d'Issans ont donc gardé cette caractéristique d'"oiseaux pilleurs" mais ce côté négatif a vite été oublié par le village pour n'en garder que le poétique et sympathique d'un charmant oiseau.


Hélène